Groupe d'exploitations agricoles et d'usines agroalimentaires, socialement responsables, modernes et durables.

Bio Conquête

Bio Conquête est un groupe d'exploitations agricoles et d'usines agroalimentaires Bio et en conversion Bio, socialement responsables, modernes et durables. Sa raison d'être est d'accompagner la transition alimentaire et agricole en structurant les filières Bio françaises via une stratégie d’investissement nouvelle. Elle met en œuvre des plans d’actions concrètes et mesurables pour générer des impacts sociaux et environnementaux positifs et réduire les impacts négatifs.

"Ils en parlent"​, nous le faisons !

NICOLAS MOSSER

Président

CHARLES-HENRI BEAUDOIN

Directeur des Investissements et des Participations Industrielles

JOCELYN JONCOUR

Directeur des Investissements et des Participations Agricoles

EVRARD PRUNGET

Directeur Financier

JUSTINE RAGUIT

Responsable Contrôle de Gestion

GUILLAUME CASTILLE

Directeur de projets

Notre histoire

Bio Conquête est née en janvier 2018 d’un triple constat :

  • La demande en produit biologique français est en plein essor.
  • La production et la transformation de produits biologiques est très insuffisante en France d’où un recours massif aux importations.
  • Les dispositifs d’aide à la conversion et au maintien en agriculture biologique ne sont pas suffisamment incitatifs et fiables.

Bio Conquête reprend ou investit dans des fermes et des usines agro-alimentaires désireuses de produire de manière plus responsable et de mieux valoriser leurs productions. Ainsi, elle les accompagne dans leur développement de manière concrète par des investissements, une aide à la modernisation des modes de production, à la valorisation des produits et au développement commercial.

Aujourd’hui, Bio Conquête regroupe 7 sites de production en France, employant plus de 150 personnes en équivalent temps plein.

Nos sites de production

L’ambition de Bio Conquête participe activement au développement de l’agriculture biologique en France en investissant dans des exploitations agricoles et dans des usines de transformation agro-alimentaire certifiées en Biologique ou à convertir.

Ces établissements sont nos fiertés et participent à pérenniser écologiquement, économiquement et socialement le paysage agricole et alimentaire Français, en répondant à des exigences de plus en plus fortes des consommateurs. Ainsi, Bio Conquête mesure et pilote les impacts sociaux et environnementaux de chacun de ses sites de production.

Nous contacter
Notre équipe

Notre équipe est constituée de membres ayant des expériences significatives dans la direction d’exploitations agricoles,la direction d’usines agro-alimentaires et la distribution spécialisée Biologique. Ces expériences sont essentielles pour un bon accompagnement des dirigeants dans leurs responsabilités opérationnelles, managériales, commerciales et de gestionnaire.

Les dernières actualités
📢 Les eurodéputés soutiennent l’agriculture bio🌿.

Le Parlement européen a donné son feu vert à un nouveau rapport sur le plan d’action de l’UE en faveur de l’agriculture biologique, qui met l’accent sur une approche fondée sur le marché avec comme objectif ambitieux de l’Union de voir 25 % des terres agricoles exploitées de manière biologique d’ici 2030.

Lire l'article
👨‍🌾 L’agriculture, le moteur de notre transition alimentaire et écologique 🌲!

Loic Guines président de l’Agence BIO, Sandrine Faucou de l’Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture, Jean Verdier du Synabio, Bruno Martel de la Coopérative Agricole et Philippe Henry de la Fnab signent cette tribune. Celle-ci reprend les enjeux actuels de hausse des prix et de menace de pénurie alimentaire suite au conflit russo-ukrainien. Elle rappelle que le bio est une solution pour notre souveraineté et résilience alimentaire ainsi que la nécessité d’armer aujourd’hui le consommateur pour soutenir la transition alimentaire et écologique des Français

Lire l'article
Mieux produire pour manger bien : vers une troisième révolution agricole

Si les deux premières révolutions agricoles ont été caractérisées par les transformations technologiques du secteur, la troisième, en cours, serait quant à elle une révolution sociologique marquée par une prise de conscience tant des consommateurs que des agriculteurs. Ou comment le bien manger ne peut s’extraire du bien produire. Analyse.

Lire l'article