La Finance pour lutter contre la crise écologique.

En Charente limousine, dans un paysage de bocages vallonné et boisé, entrecoupé de ruisseaux, l’élevage bovin de la ferme de Pierre Vergnaud est en parfaite harmonie avec la nature. Installé depuis 1978, Pierre Vergnaud n’est pas un adepte de l’agriculture intensive et c’est très naturellement qu’il a décidé de faire labelliser ses 90 hectares de prairies et son élevage en agriculture biologique dès 1998. Le cheptel est composé de 40 vaches allaitantes et d’une quinzaine de jeunes génisses et de mâles de 0 à 3 ans. Ils vivent 8 mois de l’année dans les pâturages et pendant les mois d’hiver, ils sont nourris avec du foin, des céréales et des féverolles bio.
En Charente limousine, dans un paysage de bocages vallonné et boisé, entrecoupé de ruisseaux, l’élevage bovin de la ferme de Pierre Vergnaud est en parfaite harmonie avec la nature. Installé depuis 1978, Pierre Vergnaud n’est pas un adepte de l’agriculture intensive et c’est très naturellement qu’il a décidé de faire labelliser ses 90 hectares de prairies et son élevage en agriculture biologique dès 1998. Le cheptel est composé de 40 vaches allaitantes et d’une quinzaine de jeunes génisses et de mâles de 0 à 3 ans. Ils vivent 8 mois de l’année dans les pâturages et pendant les mois d’hiver, ils sont nourris avec du foin, des céréales et des féverolles bio. En Charente limousine, dans un paysage de bocages vallonné et boisé, entrecoupé de ruisseaux, l’élevage bovin de la ferme de Pierre Vergnaud est en parfaite harmonie avec la nature. Installé depuis 1978, Pierre Vergnaud n’est pas un adepte de l’agriculture intensive et c’est très naturellement qu’il a décidé de faire labelliser ses 90 hectares de prairies et son élevage en agriculture biologique dès 1998. Le cheptel est composé de 40 vaches allaitantes et d’une quinzaine de jeunes génisses et de mâles de 0 à 3 ans. Ils vivent 8 mois de l’année dans les pâturages et pendant les mois d’hiver, ils sont nourris avec du foin, des céréales et des féverolles bio.
Les dernières actualités
📢 Les eurodéputés soutiennent l’agriculture bio🌿.

Le Parlement européen a donné son feu vert à un nouveau rapport sur le plan d’action de l’UE en faveur de l’agriculture biologique, qui met l’accent sur une approche fondée sur le marché avec comme objectif ambitieux de l’Union de voir 25 % des terres agricoles exploitées de manière biologique d’ici 2030.

Lire l'article
👨‍🌾 L’agriculture, le moteur de notre transition alimentaire et écologique 🌲!

Loic Guines président de l’Agence BIO, Sandrine Faucou de l’Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture, Jean Verdier du Synabio, Bruno Martel de la Coopérative Agricole et Philippe Henry de la Fnab signent cette tribune. Celle-ci reprend les enjeux actuels de hausse des prix et de menace de pénurie alimentaire suite au conflit russo-ukrainien. Elle rappelle que le bio est une solution pour notre souveraineté et résilience alimentaire ainsi que la nécessité d’armer aujourd’hui le consommateur pour soutenir la transition alimentaire et écologique des Français

Lire l'article
Mieux produire pour manger bien : vers une troisième révolution agricole

Si les deux premières révolutions agricoles ont été caractérisées par les transformations technologiques du secteur, la troisième, en cours, serait quant à elle une révolution sociologique marquée par une prise de conscience tant des consommateurs que des agriculteurs. Ou comment le bien manger ne peut s’extraire du bien produire. Analyse.

Lire l'article